Reconfort Parkinson Articles

mai 29, 2017 / / breve

Signes axiaux et cognitifs : nous disposons de traitements efficaces sur les signes akinéto-hypertoniques, les formes sévères sont améliorés par la stimulation intra crânienne et les fluctuations par la pompe à Apokinon. Mais bien peu de progrès sur les signes non moteurs de la maladie, d’autant que l’espérance de vie a augmentée considérablement chez ces patients et est quasi similaire…

Lire l’articleBréves

mai 1, 2017 / / La maladie

Le diagnostic clinique de syndrome parkinsonien est facile mais la distinction entre la maladie de…

Lire l’articleLa maladie

avril 1, 2017 / / Archives

Brèves reconfortparkinson avril 2017

Les inhibiteurs de la monoamine oxydase de type B (MAO-B) ont montré des effets neuroprotecteurs au sein de cultures cellulaires et dans le cadre d’études chez l’animal portant sur la maladie de Parkinson (MP). Les résultats provenant d’essais cliniques ont toutefois été mitigés et ne sont pas parvenus à démontrer de manière convaincante des effets modificateurs de la maladie. Les données publiées montrent cependant qu’un traitement prolongé par un inhibiteur de la MAO-B a permis de ralentir le déclin clinique chez les patients atteints de la MP.
Durant cette étude, environ la moitié des participants a reçu un inhibiteur de la MAO-B. Après correction pour prendre en compte les facteurs de confusion identifiables, une association significative a été identifiée entre une plus longue durée d’exposition à un inhibiteur de la MAO-B et un déclin clinique plus lent. Une augmentation d’une année de l’exposition à un inhibiteur de la MAO-B a été associée à un bénéfice équivalant à environ 20 % du déclin annuel observé chez les participants ne recevant pas d’inhibiteur de la MAO-B concernant les activités de la vie quotidienne, la capacité ambulatoire et l’incapacité globale. Les résultats suggèrent que les inhibiteurs de la MAO-B pourraient conférer des bénéfices à long terme dans le cadre de la MP.

Lire l’articleArchives bréves

juin 29, 2016 / / Health

Dés l’annonce du diagnostic vous devez comprendre la nécessité impérieuse d’avoir une activité physique soutenue pour limiter le risque futur de handicap physique.

Lire l’articleActivité physique

mai 29, 2016 / / Vie quotidienne

Posture
La vie courante est responsable de mouvements répétés et néfaste pour votre statique. Regardez comment vous vous comportez et corrigez vous…

Lire l’articleVie Quotidienne

mai 24, 2016 / / question détaillées

La Dopamine
Résumé : la Dopamine neurotransmetteur de la maladie de Parkinson pénètre mal dans le cerveau contrairement à l’un de ses précurseurs la L Dopa. Celle-ci couplée à un produit empêchant sa dégradation sera transformée en Dopamine active dans le cerveau. L’efficacité de la L Dopa est dépendante de voies chimiques dont le blocage…

Lire l’articleQuestions détaillées

avril 29, 2016 / / comprendre

Ne pas confondre mal être et troubles moteurs, il n’y a pas forcément de parallélisme les traitements de la maladie de Parkinson agissent sur le physique les troubles associés seront pris en charge autrement.

Lire l’articleComprendre les troubles

mars 29, 2016 / / Alimentation
mars 24, 2015 / / Uncategorized

Hospitalisation à domicile
Sur prescription médicale, elle permet d’assurer au domicile des soins médicaux et paramédicaux. Il existe une coordination hospitalière entre le service hospitalier et le médecin traitant. Des aides techniques de type lit médicalisé, matelas anti escarre etc. peuvent être proposés.

Lire l’articleAdministratif

mai 24, 2013 / / Health

La dysarthrie constitue un trouble fréquent au cours de la maladie de Parkinson qui peut altérer les capacités de communication du patient. Classiquement tardive, des troubles précoces peuvent exister. Ses principales caractéristiques sont l’hypophonie …

Lire l’articleOrthophonie